La rue vous offre la possibilité de “piller” la vie des autres. c’est un terrain de jeu extraordinaire ou je ne suis que spectateur et consigne parfois quelques images

Dans la rue François est comme un poisson d’ans l’eau. Il vagabonde et consigne, tel un greffier, les traces de vie des autres. Un graffiti, une colère, un moment de musique, une présence narcissique… Tout est sujet à fabriquer une image à consigner le souvenir d’un autre.