J’essaye d’être un observateur attentif de mes contemporains et je travaille pour traduire, avec autant de subtilité que possible, ce que le sujet me confie. Je ne prends pas une photo, on me les offre.

Les photographies de François Reinhart témoignent d’une curiosité, d’une sensibilité et d’une authenticité qui le range dans la famille des grands créateurs.

Il est de ces photographes qui à l’instar de son aîné Jean-Loup Sief, disent «faites comme si je n’étais pas là». Son regard toujours étonné et tolérant veut aller au plus juste, sans concession ni fioritures. Quelles que soient les conditions ou la lumière, il répète tranquillement «mon rôle ne consiste qu’à essayer de sortir une bonne image».